Le débat des nacelles et du port d’un système de retenue :

01/07/2022

En France, la prévention collective prévaut sur la prévention individuelle.

Mais Dans certaines situations, la protection individuelle ne doit pas être mise en opposition avec la protection collective.  

Concrètement, alors que la réglementation n’impose pas le port du harnais dans les nacelles, l’OPPBTP recommande d’y porter un EPI de retenue.

 Il s’agit d’une « ceinture d’assujettissement, dont le rôle sera de maintenir [l’opérateur] dans la plate-forme » et destinée à limiter ses mouvements pour l’empêcher d’atteindre des zones où une chute pourrait se produire.  

Certains modèles ayant des capacités de franchissement importantes , font craindre une éjection des opérateurs dans le panier de la nacelle en déplacement.

La notice d’instructions rédigée par le constructeur ou l’importateur peut demander à l’utilisateur de porter une ceinture d’assujettissement, dont le rôle sera de maintenir celui-ci dans la plate-forme, même en cas de déplacement vertical important.

Le point de fixation du système de retenue devra être au plus près du sol du panier.

L’OPPBTP compte continuer à agir , pour faire accepter comme un standard le fait d’être attaché dans les nacelles

La DGT (direction générale du travail), l’INRS et l’OPPBTP en débattent

Les échanges pourraient aboutir à de simples préconisations, accompagnées d’un guide précis, ou bien d’une modification réglementaire.