Les cancers induits par les expositions professionnelles :

13/09//2022          

La sous-déclaration massive des cancers professionnels à l’heure actuelle en France est un vrai problème de santé publique.

Il est important de retenir : que l’absence de traçabilité des expositions professionnelles participe à leur invisibilité ; elle ampute la prévention primaire, la prévention médicale et la réparation.

Les deux enjeux majeurs de la reconnaissance des maladies professionnelles sont, :

  • D’une part, la réparation du préjudice subi par les victimes ou leurs ayants droit
  • D’autre part, l’adaptation des programmes de prévention nationaux prenant en compte les risques passés, présents et émergents.

En 2019, seulement 1790 cancers d’origine professionnels ont été reconnus, soit moins de 1 % des cancers professionnels estimés.

Cette étude a pour objectif de diffuser la méthodologie d’un centre de cancérologie français pour améliorer la détection et l’indemnisation des cancers bronchopulmonaires d’origine professionnelle.

Plusieurs difficultés peuvent expliquer cette faible déclaration de nos jours :

  •   Le manque de connaissance des médecins sur les expositions professionnelles
  •  Leur manque d’intérêt ou de temps pour établir l’historique professionnel des patients et rédiger les certificats médicaux nécessaires à l’accès aux droits 
  • La stigmatisation du tabac avec des patients souvent fumeurs 
  • La lourdeur des démarches administratives 

Bien que le tabac soit le principal facteur de risque des cancers bronchopulmonaires, ce cancer est reconnu comme largement associé à l’exposition des agents présents dans l’environnement professionnel :

  • L’amiante (exposition professionnelle associée au cancer bronchique la plus fréquente)
  • Les rayons externes X et gamma
  • Le radon
  • La silice cristalline
  • Le cadmium et ses composés,
  • Les gaz d’échappement des moteurs diesel (particules fines),
  • Les fumées de soudage
  • Les Hydrocarbures aromatiques polycyclique (HAP),                                                                

Sans que cette liste soit exhaustive

De plus, une synergie entre les effets carcinogènes du tabac et des expositions professionnelles a été rapportée

Pourtant, il n’existe pas de règle universelle permettant de diagnostiquer un cancer professionnel.

Les conditions d’exposition nécessaires à leur reconnaissance sont relativement hétérogènes selon les pays et nécessitent souvent l’intervention de médecins aguerris, au moins en France.

Les cancers induits par les expositions professionnelles : les progrès bulletin du cancer Science direct 19/08/2022