L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM) La Fédération industrie du béton (FIB) ; Routes de France ; le Syndicat Français de l’Industrie Cimentière (SFIC) ; le Syndicat National du Bêton Prêt à l’Emploi (SNBPE) ;Le Syndicat National des Industries de Roches Ornementales et de Construction (SNRoc) et l’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG) ont lancé officiellement Ecominéro le 17 /03/2022, dans l’optique de l’entrée en vigueur de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC)

17/07/2022                                                                                                                                                                                                                Ecominéro est un éco-organisme pour valoriser les déchets inertes du secteur du bâtiment.                                                                                           Il a été créé dans le but de simplifier la vie des entreprises, afin qu’elles remplissent leurs obligations découlant de la mise en place de la responsabilité élargie du producteur (REP)                                                                                                                                                                        L’éco-organisme Ecominero, espère obtenir son agrément dès septembre prochain pour gérer la fraction minérale des déchets du bâtiment.      

Dans les carrières de granulats et sur les sites de production de béton, les déchets de démolition sont d’ores et déjà intégrés à l’activité, considérés comme des ressources à part entière pour remplacer une partie des matériaux naturels.

Ecominéro fournira des solutions optimisées et adaptées pour la reprise des déchets inertes, sur l’ensemble de la France, y compris les territoires d’Outre- Mer                                                                                                                                                                                                                                              Cet organisme mobilisera l’ensemble de l’écosystème industriel et territorial existant                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         A savoir :                           

  • Les déchèteries privées, et les publiques qui réceptionnent les déchets inertes des particuliers.
  • Les plates-formes de tri et de recyclage
  • Les usines d’enrobés qui recyclent des matériaux                                                                                                                                               Pour atteindre un taux de valorisation de 90 % en 2028.