actualités covid19

Les réinfections par la COVID19 augmenteraient les risques

15/11/2022

Des chercheurs se sont particulièrement intéressés aux cas de réinfections au SARS-CoV-2

Ces résultats ont été tirés de l’analyse d’environ 5,8 millions de dossiers médicaux anonymisés issus d’une base de données gérée par le département américain des anciens combattants, entre le 1er mars 2020 et le 6 avril 2022.

A noter que la cohorte n’est pas représentative de la population générale,  étant composée à 90 % d’hommes de plus de 40 ans,

À partir de ces dossiers, trois groupes ont été constitués :

  • Un premier avec 5 334 729 personnes sans infection Covid connue sur cette période ;
  • Un deuxième avec 443 588 personnes ayant été infecté une fois 
  • Un troisième totalisant 40 947 personnes infectées deux à quatre fois, la plupart l’ayant été deux ou trois fois (aucun cas avec cinq infections ou plus). 

Les risques pour la santé ont été évalués dans les 30 premiers jours après l’infection (phase aiguë) et dans les six mois suivants après la réinfection .

Ainsi, les chercheurs ont pu constater que « les risques de développer des problèmes de santé étaient les plus faibles chez les personnes atteintes d’une infection, mais augmentaient chez les personnes ayant deux infections et étaient les plus élevées chez les personnes ayant trois infections ou plus ».

Une réinfection triple le risque d’hospitalisation

Dans l’ensemble, les personnes réinfectées étaient deux fois plus susceptibles de décéder , et trois fois plus susceptibles d’être hospitalisées que celles sans réinfection.

Les infectés à répétition avaient également

  • 3,5 fois plus de risque de développer des problèmes pulmonaires,
  • 3 fois plus de problèmes cardiaques
  • 1,6 fois plus de problèmes cérébraux

que les patients qui avaient été infectés une seule fois.

Les risques existaient, quel que soit le statut vaccinal, ont constaté les auteurs.

 Les résultats suggèrent aussi que le risque augmente à chaque infection.

À noter également que les risques étaient les plus importants en phase aiguë , mais persistaient à six mois.

Pour le Dr Ziyad Al-Aly, épidémiologiste clinique à l’École de médecine de l’université de Washington à Saint-Louis et auteur principal de l’étude , « les gens devraient faire de leur mieux pour prévenir les infections répétées,  en se masquant, par exemple, en obtenant tous leurs rappels éligibles, en restant à la maison lorsqu’ils sont malades », poursuit-il, insistant sur la nécessité de « stratégies pour prévenir ou réduire le risque de réinfection »

Acute and postacute sequelae associated with SARS-CoV-2 reinfection Nature Medicine 10/11/2022